Sophrologie: définition, propriétés, pratique thérapeutique

La Sophrologie, une pratique pleine de bienfaits

Vous avez des difficultés à vous endormir ou vous détendre, les situations de la vie courante vous angoissent, vous souffrez de douleurs réfractaires à la médecine allopathique, ou vous avez besoin de vous préparer mentalement pour une compétition sportive ? Toutes ces situations en apparence sans lien peuvent être améliorées par la sophrologie. Vous avez certainement déjà entendu parler de cette technique de bien-être, mais la connaissez-vous en détail ? Nous vous proposons un petit rappel des propriétés de la sophrologie et de ses applications concrètes. Prenez une grande inspiration, et allons-y !

Définition générale de la sophrologie

 

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie est une pratique assez récente, puisqu’elle est née en 1960 à la suite des travaux d’un éminent psychiatre : Alfonso Caycedo. Ce médecin a longtemps étudié les neurosciences en Occident, puis en Orient, et a élaboré sa propre méthode afin de modifier l’état de conscience dans le but d’équilibrer autant le corps que l’esprit. Le mot « sophrologie » veut littéralement dire « étude de l’harmonie de la conscience ». C’est une thérapie à la croisée entre méditation, yoga, psychanalyse, hypnose, et exercices corporels, qui prend en compte le sujet dans sa globalité et son individualité.

Développement personnel:

Elle peut être utilisée dans un but de développement personnel, mais également chez les sportifs, les salariés d’entreprises, ou pour accompagner le traitement de certaines maladies et réduire l’anxiété associée. Cependant, la sophrologie n’est pas reconnue comme une branche de la médecine, ni même une science. Les autorités françaises ne donnent aucune valeur légale à la formation dispensée par la fondation d’Alfonso Caycedo, mais il n’est pas rare de rencontrer des médecins qui orientent leurs patients vers des sophrologues. Car même si les études scientifiques sont rares sur les bienfaits de la sophrologie, puisqu’il est difficile de quantifier le bien-être, les patients ressortent généralement dans un état d’esprit plus positif après une séance. D’ailleurs, voyons ensemble quels bénéfices peuvent être apportés par la sophrologie.

Les vertus de la sophrologie

Détente et relaxation

Elles sont multiples et peuvent varier en fonction de l’individu. Mais généralement, la sophrologie amène tout d’abord une détente, grâce aux techniques de relaxation. Selon ses besoins, on peut ensuite orienter la pratique sur une préparation à faire face aux évènements importants de la vie, comme les examens, les entretiens d’embauche, le décès de ses proches, les déménagements. Le but du praticien sera de vous montrer les ressources en vous qui vous permettront de surmonter ces changements en toute sérénité, et de ne pas laisser vos émotions et votre stress prendre le dessus lors de ces instants déterminants.

Objectifs, pressions et développement personnel

Pour un athlète de haut niveau ou un conférencier international, le sophrologue peut aider à rester concentré sur son objectif et gérer la forte pression subie au quotidien. La sophrologie permet également aux personnes qui sont dans un cheminement de développement personnel de comprendre les mécanismes qui se sont mis en place au cours de leur vie. Le thérapeute pourra orienter son patient vers les réponses qu’il cherche et l’encourager à devenir de plus en plus autonome au fur et à mesure qu’il trouvera en lui les ressources pour progresser.

Les dépendances

Des problèmes de dépendance (à des substances ou affective) peuvent, par exemple, être grandement améliorés, voire réglés, grâce à la pratique de la sophrologie. Enfin, cette technique peut également être associée à un traitement médical pour en améliorer les résultats. Cependant, il ne faut en aucun cas interrompre un traitement médicamenteux pour le remplacer par la sophrologie. C’est un accompagnement qui peut faire ressentir une amélioration parfois considérable, mais il est impératif de suivre les recommandations de votre médecin traitant en premier lieu.

les maladies psychosomatiques

Maintenant que cette mise en garde est faite, sachez que la sophrologie peut donner de très bons résultats sur les maladies psychosomatiques comme l’eczéma, les troubles gastro-intestinaux, ou l’insomnie. Ces pathologies sont très souvent liées à une anxiété profonde qui se traduit par des symptômes corporels. En apaisant l’esprit, et en sortant des mécanismes de rumination des événements traumatiques du passé, la sophrologie apporte un soulagement tant au niveau du corps que du mental.

La douleur

La douleur peut également être apaisée, chez des personnes qui récupèrent d’une opération lourde, ou qui ont des douleurs chroniques apparemment incurables. La médecine traditionnelle soigne uniquement le corps, ce qui est évidemment grandement apprécié, mais elle oublie les aspects émotionnels et individuel du patient. Quand elle est couplée à des techniques comme la sophrologie, ou d’autres pratiques similaires, des améliorations très puissantes peuvent se produire.

Contre-indications à la sophrologie

Une des seules contre-indications à la sophrologie est la pathologie psychiatrique lourde, mais votre professionnel de santé saura vous orienter si c’est votre cas. Sinon, même les enfants, les adolescents et les personnes âgées peuvent profiter des bienfaits d’une séance !

Déroulement d’une séance

Lors de votre première visite, le praticien commencera généralement la séance par des explications sur la sophrologie et une petite discussion sur la raison de votre venue et vos objectifs.

la pratique

Ensuite, il passera à la pratique, en utilisant des méthodes qui peuvent varier selon les besoins spécifiques de chacun. Il peut utiliser des techniques statiques ou dynamiques, avec des exercices corporels de respiration ou de la visualisation. Tout dépend de la raison pour laquelle vous consultez et quelle stratégie le sophrologue va adopter. Le but est de modifier votre état de conscience, entre la veille et le sommeil, pour harmoniser ce qui se déroule dans votre esprit et votre corps. Cependant, vous resterez toujours habillé pendant une séance, et il n’y aura pas de contact physique avec le praticien.

Ressentis et échanger avec le sophrologue

Une fois la partie pratique terminée, vous aurez un temps de parole pour exprimer vos ressentis et échanger avec le sophrologue sur votre progression et l’éventuelle prochaine séance. Il est également possible d’effectuer des ateliers de groupe, notamment dans les grandes entreprises ou dans les hautes écoles, où la sophrologie a le vent en poupe. Alors profitez-en !

La sophrologie a le vent en poupe

Cette pratique est de plus en plus développée en France et dans le monde, grâce aux retours positifs dont elle bénéficie auprès des patients. D’ailleurs, si vous sentez que la sophrologie vous plaît vraiment, vous pouvez également vous former et faire bénéficier à votre tour de ses vertus à d’autres personnes.

Les livres sur la sophrologie que je vous recommande:

©Santesports.com

Produit bio: Définition, qu’est ce que le bio ?

Définition d’un produit bio

Définition d’un produit bio, Qu’est-ce qu’un produit bio ?

Face à la valse des étiquettes, on est en droit de se poser la question et de s’interroger sur le bien fondé de cette appellation. Il faut en réalité faire la distinction entre la qualité des différents labels et comprendre ce qu’ils incluent.

Une production issue de l’agriculture biologique

Pour qu’un produit soit considéré comme « bio », il doit être issu de l’agriculture biologique. Cela est possible en alliant la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles dans le cadre du développement durable, et que le bien-être animal lorsqu’il est concerné.

le bien-être animal et l’Europe:

Pour exemple, la justice européenne a définitivement refusé tout label bio au halal, considérant que cette pratique sans étourdissement ne respecte pas les « normes les plus élevées de bien-être animal ». En d’autres termes, faire souffrir à dessein les animaux n’est pas compatible avec le bio.

De la même façon les œufs ne peuvent prétendre au label bio que dans des conditions d’élevage qui respectent les poules et qui sont précisément codifiées.

Les produits concernés par le label bio

Toutes les catégories de produits ne peuvent prétendre au label bio. Celui-ci concerne :

  • les produits végétaux  non transformés : céréales, fruits, légumes…
  • les produits animaux non transformés : œufs, lait…
  • les produits transformés destinés à l’alimentation humaine : pains, fromage, préparations culinaires prêtes à l’emploi…
  • l’alimentation animale : tourteaux de soja, farines non animales…
  • les produits utilisant certains engrais et pesticides d’origine naturelle ;
  • la culture pour la reproduction des semences.

Ils doivent en outre respecter la rotation des cultures pour la préservation et la régénération des sols et recycler les déchets et les rejets organiques.

L’élevage doit être extensif et respecter le bien-être animal. Son alimentation est bio. Les surfaces allouées par animal sont strictement définies, ainsi que les accès à l’extérieur et une certaine mobilité. Les méthodes de soins et les antibiotiques sont réglementés et l’éleveur doit privilégier les médecines douces.

La biodiversité prend en compte la culture et l’élevage d’espèces variées et le respect de l’environnement par le maintien ou la plantation de haies.

Pour qu’une exploitation agricole conventionnelle devienne une exploitation biologique certifiée, le délai peut atteindre jusqu’à trois ans.

Les produits bio ne peuvent pas utiliser des engrais et pesticides de synthèse et les OGM sont prescrits.

Les différents labels bio

La France compte trois labels bio nationaux : le label bio français AB (et son homologue européen), Nature & Progrès et Bio Cohérence. Vous trouvez ensuite une multitude de labels régionaux, ainsi que le label Demeter qui s’intéresse aux productions agricoles qui répondent aux règles de la biodynamie.

Le label AB est le plus connu et le plus répandu. Il est décerné par le ministère de l’agriculture.

Nature & Progrès est antérieur au label AB et est décerné par une association de producteurs et consommateurs.

Enfin, Bio Cohérence existe depuis 2009 et dépend d’associations qui se sont regroupées à la suite de la baisse des normes du label européen.

Le bio provenant de l’étranger est-il bio ?

Les produits bio importés ne le sont pas aux mêmes normes que les produits français. D’où la colère des agriculteurs français qui estiment qu’ils ne luttent pas à armes égales.

Les abricots séchés de Turquie, les graines de lin de Roumanie, le thé vert de Chine, le lait du Danemark, etc. sont rarement bio selon les labels français. Il est courant de retrouver des pesticides qui non seulement ne sont pas bio, mais sont carrément interdits en France. On trouve aussi une proportion d’OGM qui n’est pas en conformité.

Bio et empreinte carbone:

Enfin, il faut penser au produit selon sa production, mais aussi selon son cheminement. Une mangue du Pérou peut porter une étiquette bio, mais, même si elle a été cultivée dans les conditions les plus écologiques, si l’on considère son empreinte carbone pour traverser l’Atlantique en cargo, on ne peut que remettre en question son appellation.

Il est donc fondamental de privilégier les achats dans un périmètre proche de chez vous, d’où le terme très à la mode de « localisme ». De nombreuses fermes et maraîchers proposent désormais la vente au particulier. Si vous voulez vraiment du bio, cultivez votre propre potager ! C’est bien sûr plus compliqué pour les citadins.

©Santesports.com

Tendinite: Comment soulager et soigner une tendinite ?

Comment soulager et soigner une tendinite ?

La tendinite est un mal connu et commun, pourtant fort désagréable. C’est une inflammation d’un tendon situé dans les bras qui provoque une douleur importante. Si, la plupart du temps, la tendinite est un évènement isolé et ne revient que rarement, elle peut devenir chronique et handicapante dans la vie de tous les jours.  

Etape 1 – se protéger des tendinites

Il existe 3 petites règles simples à adopter tous les jours pour prévenir des risques de tendinite :

  • S’hydrater beaucoup et boire 1 à 2 litres par jour.
  • Adopter ou position adaptée et investir dans un siège ergonomique si vous travaillez devant un écran ou derrière un bureau toute la journée.
  • S’échauffer avant et après chaque exercice et séance de sport.

Etape 2 – Les traitements de la tendinite

Une Tendinopathie peut se traiter de 2 manières différentes : avec des médicaments ou des solutions naturelles.

                A) La solution médicamenteuse

Les médicaments ne permettent pas de soigner une tendinite, mais de soulager la douleur. Une fois la tendinite déclarée, il fait arrêter toute activité (cela peut passer par un arrêt de travail). Votre traitement peut contenir des anti-inflammatoires ainsi que des médicaments à base de paracétamol.

Dans les cas les plus graves, il peut y avoir des glucocorticoïdes, des infiltrations, et des séances de kinésithérapie pour traiter le problème, ainsi que de la chirurgie, mais ces cas-là sont très rares.

B) La solution naturelle

Cependant, nous, ce qui nous intéresse, ce sont les recettes de grand-mère, qui n’infligent aucun effet secondaire et qui peuvent être utilisées avant de passer aux méthodes traditionnelles. Voici quelques remèdes de grand-mère et techniques naturelles simples, qui vous permettront de soulager votre tendinite :

  • Appliquer des compresses froides pendant une demi-heure à l’endroit de la douleur. Répétez l’opération 3 fois par jour. Cela permet de limiter la douleur et d’enrayer l’inflammation.
  • Le poivre de Cayenne est une méthode naturelle qui peut également vous aider. Ce remède existe sous forme de crème ou de compresse.
  • Une infusion d’ortie 2 à 3 fois par jour. L’ortie est une plante qui soulage les douleurs liées aux tendinites.
  • Avec des huiles essentielles. Cette recette de grand-mère est simple. Avec seulement :
    • 5 gouttes d’HE d’Eucalyptus citronné ;
    • 5 gouttes d’HE de Romarin (Rosmarinus officinalis) ;
    • 5 gouttes d’HE de Basilic exotique (Ocimum basilicum) ;
    • 10 ml d’huile végétale de noyau d’abricot, d’amande douce ou de bourrache.

Vous pouvez réaliser une crème à appliquer 2 à 3 fois par jour sur la zone enflammée. Attention ! Ces huiles sont déconseillées aux femmes enceintes et enfants de moins de 10 ans.

©Santesports.com

L’acné et les boutons: 5 astuces de grands-mères

L’acné 5 astuces de grands-mères contre l’acné et les boutons

l’acné et les boutons… Vous en avez marre de vos boutons, points noirs, acnés et ne savez pas comment vous en débarrasser ? Voici 5 astuces de grand-mère spécialement conçues pour lutter contre ces problèmes de peau (soudaine ou persistante).

Contre les boutons de fière : le dentifrice

Cela peut vous paraitre étrange, mais le dentifrice peut être très efficace pour lutter contre un bouton de fièvre. En effet, ce dernier permet d’assécher le bouton rapidement. Pour utiliser cette vieille astuce de grand-mère, il vous suffit d’appliquer une bonne grosse dose de dentifrice sur le bouton de fièvre, de laisser agir une dizaine de minutes et rincer abondamment. Cette opération est à répéter matin, midi et soir, afin de faire disparaitre le bouton de fièvre en quelques jours.

Contre un bouton de fièvre douloureux : le miel

Lorsque le bouton de fièvre pousse, il est possible qu’il soit douloureux et désagréable. Pour vous soulagez et le faire réduire, rien de mieux que le miel.

Le miel a longtemps été utilisé, dans les remèdes de grand-mère, pour soigner les lèvres sèches et abimées. Sachez que le miel peut également être très efficace pour les boutons de fièvre. Pour se faire, il vous faut appliquer du miel sur votre bouton de fièvre 3 fois par jour. Laissez agir pendant 15 minutes avant de rincer doucement votre bouton de fièvre. Répétez ce rituel chaque jour, jusqu’à ce que le bouton ne vous fasse plus mal et / ou qu’il ait réduit.

Contre une poussée d’acné : la tomate

Même les personnes qui ne souffrent pas d’acné, peuvent subir l’assaut de poussées soudaines et ponctuelles. Ces dernières sont très disgracieuses et surviennent souvent à cause du stress ou du manque de sommeil. Grâce à une vieille recette de grand-mère, il est possible de s’en débarrasser rapidement.

Comment faire pour lutter contre l’acné et les boutons? C’est très simple ! Coupez une tomate en fines tranches que vous viendrez poser sur les boutons, à la manière d’un masque de concombres. Laissez reposez la tomate pendant 20 minutes avant de rincer abondamment et de nettoyer le visage avec du savon doux. Le mieux, est de répéter cette astuce de grand-mère pendant une semaine.

Grâce à ses minéraux, vitamines antioxydantes, la tomate dispose de précieuses propriétés antioxydantes et anti-infectieuses. De ce fait, elles peuvent aider votre peau à cicatriser et à se nettoyer.

Contre les boutons d’acné : du vinaigre blanc

Le vinaigre blanc dispose de nombreuses vertus. Il est d’ailleurs très présent dans de diverses recettes de grand-mère.

Avec un coton tige imbibé de vinaigre blanc, il vous suffit de tapoter doucement sur les comédons et boutons d’acné. Répétez cette opération entre 3 et 4 fois par jour jusqu’à ce que vos boutons ne disparaissent. Si vous sentez votre peau irritée par ce traitement, hydratez votre peau et arrêtez ce traitement de choc.

Contre les points noirs : la pomme de terre

Nos grands-mères ont toujours eu de l’imagination pour nous concocter des remèdes efficaces dans tous les domaines de la vie quotidienne. Grâce à quelques petites astuces tout simple, il est possible de se débarrasser des points noirs et de l’excès de sébum.

La pomme de terre peut être un grand allié. Cette recette fonctionne exactement comme le masque à la tomate. Il suffit de couper une pomme de terre en rondelles et de les appliquer sur les points noirs.  Massez délicatement, la patate sur vos boutons pendant une dizaine de minutes avant de rincer abondamment et de vous nettoyer le visage au savon doux. Renouvelez cette opération 1 fois par jour jusqu’à ce que les points noirs disparaissent.

©Santesports.com

Les techniques pour faire repousser les cheveux

Les astuces de grand-mère pour faire repousser les cheveux

C’est un problème que rencontre beaucoup d’hommes mais aussi de femmes au cours de leur vie, la chute des cheveux. Cette chute de cheveux n’est pas forcément liée à l’age mais peut subvenir à tout moment suite à une maladie, être causée par le stress ou tout simplement par ce que c’est dans les gênes. Si vous êtes dans ce cas, vous cherchez certainement une solution naturelle pour faire repousser les cheveux rapidement. Pas besoin d’aller dépenser des fortunes dans des shampoings miracles qui vous promettent une chevelure de rêve. Des remèdes totalement naturels existent. Nous allons détailler dans cet article les meilleures techniques de grand-mère pour retrouver une chevelure dense après un épisode de chute.

Le lait de coco :
Utilisé par les Tahitiennes depuis des siècles, le lait de coco regorge de bienfaits pour votre chevelure. Il contient des vitamines, protéines, fer, zinc, cuivre, magnésium et potassium. Par conséquent il va diminuer la chute des cheveux, accélérer leur repousse tout en les hydratants et en les nourrissants intensément. Le lait de coco a un fort pouvoir pénétrant et soigne les cheveux en profondeur. C’est un véritable bain de vertus pour des cheveux denses et en pleine santé.
Comment utiliser le lait de coco pour faire repousser ses cheveux ?
Il vous suffira de réaliser un masque à base de lait de coco, application à renouveler 1 fois par semaine. Mélangez 2 cuillères à soupe de miel, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 jaune d’œuf et 5 cuillères à soupe de lait de coco. Laissez poser ce mélange au moins une demi journée pour bien faire pénétrer le lait de coco. Réalisez ensuite un shampoing.

L’huile de ricin :
Voilà le remède de grand-mère par excellence pour faire repousser les cheveux. Très riche en acides gras, l’huile de ricin est utilisée pour de nombreuses raisons mais elle est également connue pour sa capacité à faire repousser les cheveux rapidement.
Comment appliquer l’huile de ricin pour faire repousser les cheveux plus vite :
L’huile de ricin est très visqueuse, il vous faudra donc la mélanger à une autre huile végétale, par exemple l’huile d’olive. Une fois par semaine appliquez ce mélange et massez votre cuir chevelu. Il faudra le laisser poser toute la nuit puis faire son shampoing habituel au matin.

Une bonne alimentation :
On l’oublie trop souvent, mais manger de façon équilibrée permet de faire pousser les cheveux plus vite. Certains aliments agissent sur les bulbes de vos cheveux et activent la repousse. Voici les aliments à placer dans votre assiette :

  • la viande et les poissons pour les protéines,
  • les œufs, le blé, pain complet pour les vitamines A,B et C,
  • les légumes, fruits et céréales pour le fer,
  • les huiles végétales qui contiennent des oméga 3.
    Votre santé et celle de vos cheveux passent aussi par une bonne alimentation.

La levure de bière :
Pour repousser rapidement, vos cheveux ont besoin de vitamines B qui permettent la synthèse de la kératine. La levure de bière est un complément idéal pour contribuer à la repousse des cheveux car c’est l’aliment le plus riche en vitamines B. Elle est couramment utilisée pour la beauté des ongles, de la peau et des cheveux car ces vertus sont connues depuis longtemps.
Comment utiliser la levure de bière ?
La levure de bière est généralement proposée sous forme de gélules. Pour une efficacité visible, il faudra réaliser une cure de 1 mois à renouveler 2 à 3 fois par an.

La peau de pommes de terre :
Ce remède de grand-mère offre des résultats visibles très rapidement. Cela peut paraître surprenant mais la peau des pommes de terre possède une forte teneur en nutriments. Parfait pour faire repousser les cheveux plus vite.
Comment utiliser la peau des pommes de terre ?
Lorsque vous faites des frites conservez la peau. Faites bouillir de l’eau et plongez les épluchures. Coupez le feu et laissez tiédir. Faites votre shampoing normalement et rincez avec l’eau des épluchures de pommes de terre. Renouvelez l’opération deux à trois fois par semaine. Effet garantis !

Ces remèdes de grand-mère pour faire repousser les cheveux sont les plus populaires et vraisemblablement les plus efficaces. Hommes ou femmes, tout le monde peut essayer une ou plusieurs de ces astuces naturelles et profiter d’une chevelure plus fournit et intésement nourrit.
Vous pouvez compléter ces remèdes avec d’autres astuces de grand-mère comme les massages crâniens qui vont améliorer la circulation sanguine et activer la repousse ou encore les gommages qui vont faire respirer les cheveux et permettre leur pousse.
Si vous suivez ces conseils, que vous faites attention à votre alimentation et que vous vous reposez suffisamment vos cheveux vont repousser rapidement.

©Santesports.com

Piqûre de guêpe: Comment soulager naturellement?

Comment soulager naturellement une piqûre de guêpe ?


À l’approche des beaux jours on retrouve le plaisir de déjeuner dehors mais vous n’êtes pas les seuls à apprécier cela. Les guêpes aussi profitent du beau temps pour refaire le plein de provisions. Elles tournent autour de nous, on les chasse et c’est à ce moment là que l’on se fait piquer. Lorsque cela arrive on veut être soulagé rapidement et si possible le plus naturellement possible. Découvrez dans cet article comment soigner une piqûre de guêpe avec nos remèdes de grand-mère efficaces.
Que faire en cas de piqûre de guêpe ?
Les piqûres de guêpe sont généralement très douloureuses et laissent une marque rouge quasiment immédiatement. Il est important de restez calme et si vous savez que vous êtes allergique aux piqûres de guêpes, n’attendez pas et foncez aux urgences. La première chose à faire en cas de piqûre est, si vous l’apercevez, de retirer le dard délicatement à l’aide d’un pince à épiler. Si ce n’est déjà fait, veillez à ne pas percer le sac contenant le venin.
Soigner une piqûre de guêpe :
Les remèdes sont nombreux et peuvent être fabriqués à partir de ce que nous avons dans nos placards. Après avoir retirer le dard vous pourrez utiliser : – du vinaigre sur un coton imbibé en frictionnant énergiquement la zone touchée – une compresse de miel – de l’huile d’olive en application locale – des feuilles de sauge, plantain ou basilic en frottant la zone piquée – du dentifrice en pansement local – des rondelles de tomates – de l’oignon en friction pendant une dizaine de minutes – de la moutarde en application – de l’aspirine diluée dans un peu d’eau pour former un pâte qui sera ensuite appliquée – des glaçons pour atténuer la douleur Ces remèdes vont vous permettre de soulager la douleur et atténuer les démangeaisons rapidement.
Se protéger contre les piqûres de guêpes :
Il est possible de limiter les risques de piqûres de guêpe avec quelques astuces simples. Vous pourrez planter du basilic, des géraniums ainsi que de la citronnelle dans des jardinières à placer sur votre terrasse ou dans votre jardin. En plus d’agrémenter vos extérieurs, ces plantes vont éloigner naturellement les guêpes mais aussi d’autres insectes indésirables.
De nombreuses plantes et ingrédients nous permettent de nous soigner naturellement. Maintenant que vous connaissez des remèdes pour soulager naturellement une piqûre de guêpe vous n’avez plus besoin de vous ruer sur les produits vendus en pharmacie à prix exorbitants.

©Santesports.com

les souris: les chasser sans leur faire de mal

Astuces de grand-mère pour chasser les souris sans leur faire de mal


les souris, en campagne, sont des petits envahisseurs qu’il est commun de trouver. Elles ne sont pas dangereuses mais ont la fâcheuse tendance de ronger ce qu’il ne faut pas toucher. Si vous ne souhaitez pas utiliser des répulsifs toxiques ni tuer ces petites bestioles, il existe des recettes de grand-mère qui marchent très bien.

1- L’huile essentielle d’eucalyptus

Les souris ne supportent pas l’odeur de l’eucalyptus. Cependant, si l’astuce de grand-mère d’antan nécessitait des branches d’eucalyptus, là, seule son essence est nécessaire. Pour se faire, il suffit simplement d’imbibé un morceau de tissus que vous installerez à l’endroit où vivent les souris. Le tissu doit être remplacé tous les jours, jusqu’à ce que les envahisseurs aient fui.

2- Les feuilles de laurier

Pour chasser les souris, il existe une astuce de grand-mère imparable : la feuille de laurier. Il vous suffit de récupérer des feuilles de laurier que vous humidifierez et écraserez légèrement pour faire sortir l’odeur. Placez les feuilles sur les chemins des souris.

3- La jacinthe

Pour chasser les souris, il vous faut simplement de l’huile essentielle de jacinthe. Là, nul besoin d’élaborer une recette de grand-mère. Vous devez simplement trouver les potentielles cachettes des souris et les asperger d’huile essentielle de jacinthe. Vous pouvez également utiliser des fleurs de jacinthe fraiches si vous en avez à disposition.

4- Les bouquets de menthe

Là encore, si vous ne souhaitez pas faire de mal aux petites souris qui ont élu domicile chez vous, la menthe est également un très bon répulsif. Pour se faire, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Si vous avez identifié les cachettes, installez-y des bouquets de menthe ou vaporisez de l’huile essentielle.
  • Si vous avez un petit bout de jardin, vous pouvez y faire pousser de la menthe. Les souris éviteront d’avantage votre maison.
  • Placer plusieurs pots de menthe fraiche dans la maison et faites-les pousser.

5- Bouchez les trous

Les trous dans la maison, les toits et les murs sont la principale porte des souris et l’endroit où elles aiment s’installer. Si vous avez des souris et que vous avez réussi à les chasser, vous devez ensuite vérifier le revêtement de la maison ainsi que les toits.

Une fois que vous les avez trouvés, il vous suffit de les boucher. Le mieux, est de le faire avec du béton. Ainsi, les souris (ou même les rats) ne pourront plus revenir en rongeant une faille. Vous pouvez également utiliser des colles spéciales ou du plâtre.

6- Point bonus : les autres plantes répulsives

Il existe de nombreuses autres plantes qui peuvent vous aider dans la chasse aux souris. Voici donc les plantes à utiliser sous forme d’huile ou de bouquet, à la manière de nos grands-mères :

  • L’incarvillea
  • La couronne impériale
  • L’absinthe
  • L’euphorbe des jardins
  • La ciboulette (également très efficace contre les taupes)
  • Tous les types de menthe

©Santesports.com

Rentrée scolaire 10 conseils pour bien la préparer

Rentrée scolaire réussie, 10 conseils pour bien la préparer

Après les beaux jours des vacances, voilà que la rentrée s’annonce déjà. Alors, pour que votre rentrée et celle de votre enfant se passent sans encombre, voici 10 conseils pour vous préparer sans stress.

Les horaires pour le lever et le coucher

Afin d’éviter les problèmes de réveil et de sommeil dès la rentrée, il est conseillé de retrouver peu à peu  les bonnes habitudes horaires pour aller au lit et se réveiller. Pour cela, n’hésitez pas à avancer de 15 minutes l’heure du réveil ainsi que du coucher une semaine avant la rentrée jusqu’à ce que votre enfant retrouve une certaine régularité, et cela même pendant les derniers week-ends de vacances.

La régularité pour les repas

Les vacances sont synonymes de liberté donc manger à des horaires décalées étaient permises. Avant la Rentrée scolaire remettez votre pendule à l’heure et prenez vos repas à des horaires réguliers et fixes, tout comme pendant l’année scolaire.  

La vie active

Pour prévenir les fatigues et les galères durant les premiers jours d’école, n’hésitez pas à profiter de cette dernière semaine pour que votre enfant se retrouve dans sa vie active, tout comme pendant l’année scolaire. Pensez à des activités ludiques et sportives dans la journée, et privilégiez le calme et le repos dans la soirée.

Les livres divertissants

Si pendant les vacances, vous avez toujours emmené les carnets de vacances pour que votre enfant puisse s’entraîner avant la rentrée, pensez à les troquer contre ses livres préférés avec des sujets axés sur l’école. Il pourra se préparer psychologiquement en les lisant.

Les fournitures

Pour éviter de vous retrouver devant des rayons vides, pensez à acheter les fournitures scolaires à l’avance. Et comme ceux sont les affaires que votre enfant utilisera tout au long de son année scolaire, laissez-le choisir quelques uns de ses fournitures, tels que son cartable ou sa trousse, sans que vous cédez à ses caprices.

La garde-robe

Pour aider votre enfant à retrouver un univers qui lui soit familier lors de la rentrée, pensez à lui faire porter des vêtements qui le mettent à l’aise. Donc, si vous avez prévu une nouvelle garde-robe, sachez que ce ne sera pas pour le jour de la rentrée mais un peu plus tard.

Le rendez-vous avec le médecin

La rentrée c’est bien, mais la rentrée en bonne santé c’est mieux ! Alors, pensez à prendre un rendez-vous chez votre médecin afin de vérifier l’état de santé de votre enfant. Ce moment check-up est indispensable pour vous assurer que votre enfant se porte bien pour la rentrée.

L’assurance

Certes, vous vous angoissez à l’idée de voir votre bout de chou reprendre le chemin de l’école, toutefois, si vous souhaitez que la Rentrée scolaire se passe sans angoisse des deux côtés, vous avez besoin de rassurez votre enfant. N’hésitez pas à adopter diverses astuces pour y arriver.

L’organisation

Découvrez quels ont été les lacunes dans votre organisation de l’année précédente et quels sont les points que vous souhaitez corriger cette année. Allant de l’organisation du matin, l’emploi du temps de tout un chacun, en passant par les courses et la cuisine, tout doit être pris en compte pour vous faciliter la vie.

Le jour J

Préparez les choses dont votre enfant aura besoin le jour de la rentrée la veille. Vous éviterez ainsi de  vous déborder et de vous exposer par la suite au stress. Cartable, tenue, petit déjeuner, itinéraire pour éviter les bouchons doivent être calculés à l’avance pour une rentrée sereine.

©Santesports.com

Répulsif naturel contre les puces

Répulsif naturel contre les puces, des chiens et chats…

Les puces sont comme les punaises. Une fois qu’elles sont présentes, il est très difficile et long de s’en débarrasser pour de bon. D’autant plus qu’elle ne s’attaquent pas uniquement qu’aux animaux et peuvent également vous piquer.

Par ailleurs, ces petits envahisseurs sont différents d’un animal à un autre. Un vrai casse-tête ! Dans cet article, nous vous expliquerons comme réaliser un répulsif contre les puces naturel, selon les besoins.

Traiter les puces de son animal de compagnie

La puce ira – en premier lieu – se loger sur votre animal. Il est donc important de traiter les puces qui l’envahissent en premier. Pour votre chien, la lavande sera votre allié dans ce combat acharné contre les puces. Pour le traiter, glissez quelques gouttes de lavandes sur son cou ou son dos et frottez vigoureusement. Évidemment, l’extrait de lavande ne doit toucher ni les yeux ni la truffe de votre toutou.

Si vous avez un chat, le répulsif à puces ne sera pas le même. Pour guérir votre animal, vous devrez faire bouillir de l’écorce de citron pendant 30 minutes, dans de l’eau. Attendez que le citron ait refroidi et aspergez votre chat avec (en évitant les yeux et la truffe). C’est un traitement de choc contre les puces, mais qui n’est pas forcément agréable pour l’animal.

S’occuper ensuite des puces de la maison

Une fois l’animal traité, il ne vous reste plus qu’à bannir les puces de chez vous. Pour commencer, diffuser des gouttes d’huiles essentielles de lavande ou de citron dans les endroits ou votre animal aime aller (coussins, paniers, canapé). Souvenez-vous, c’est un très bon répulsif à puces !

Une fois ceci fait, attaquez-vous à votre literie, les draps, les serviettes, etc… avec le même procédé. Vous devrez passer l’aspirateur plusieurs fois chez vous également pour chasser les puces.

Enfin, on termine par un traitement de choc : une couche de bicarbonate de soude sur les moquettes,  tapis et tissus épais que vous laisserez reposer une demie-journée avant de nettoyer et de passer de nouveau l’aspirateur.

Avec ce traitement, vous pouvez être sûr que ces vilaines puces ne reviendront pas de sitôt !

Bicarbonate de soude: Utilisation, intérieur, extérieur

Utilisation:

Le bicarbonate de soude est un produit très utile. Il dispose de nombreuses vertus que – malheureusement – beaucoup de personnes ignorent. Mais, nous sommes là pour remédier à cela. Voici donc les principales utilisations pratiques de celui-ci.

Comment l’utiliser:

Il existe plusieurs types de bicarbonate de soude  : le bicarbonate de soude liquide et la bicarbonate de soude en poudre. Les deux sont aussi efficaces l’une que l’autre :

  • Le bicarbonate de soude diluée dans de l’eau peut nettoyer des surfaces particulières et notamment la peinture sur bois, murales et même les radiateurs.
  • Toujours dans le registre de la peinture, sachez qu’utiliser pure elle peut décaper sans problème une tâche de peinture ou de la peinture sèche depuis longtemps.
  • Vous pouvez également l’utiliser pour désengorger un bouchon qui se serait formé dans vos tuyaux.

Les précautions d’emploi

C’est un produit très puissant qui peut être dangereux. Vous devez toujours l’utiliser avec des gants et des lunettes de protection. Si possible, prévoyez une combinaison ou des vêtements imperméables couvrant.

Évidemment, vous devez le garder hors de portée des enfants. Si l’un d’eux venait à en avaler, ne le faite surtout pas vomir. En effet, les remontées pourraient brûler d’avantage les différentes parois intestinales et faire des dégâts. En revanche, vous devez contacter, sans attendre, le centre anti-poison le plus proche de chez vous.

De part sa concentration, liquide ou en poudre (ou sous toute autre forme) ne doit – à aucun moment – entrer en contact directe avec les yeux, la peau et les muqueuses (bouche). Dans ce cas-là, vous devez rincer abondamment les zones touchées et demander conseil à votre médecin.

©Santesports.com

error: Ce contenu est protégé !!