Lait de chèvre, ce qu’il faut savoir sur la nutrition ses bienfaits sur notre santé

Nous sommes culturellement habitués à boire du lait de vache. Pourtant, beaucoup de gens ont du mal à le digérer et supportent mal certaines substances allergènes. Le lait de chèvre est une alternative riche en nutriments, savoureuse, sans danger pour l’intestin provocant même moins d’inflammations.

Les usages du lait de chèvre

Non seulement le lait de chèvre regorge de vitamines et de minéraux dont notre corps a besoin, mais il est aussi incroyablement polyvalent. Nous trouvons communément dans nos rayons, des fromages de chèvre d’une variété exceptionnelle, entre le frais, le sec et tous les intermédiaires.

On retrouve également au rayon frais, les yaourts au lait de chèvre, ainsi que les faisselles et les fromages blancs. Et puis, il y a tout simplement le plaisir de boire du bon lait de chèvre au naturel. Comme pour le lait de vache, il est nettement préférable dans ce cas, de le trouver au rayon frais, et non en bouteille longue conservation. La pasteurisation et l’ajout de conservateurs modifient sensiblement le goût.

L’idéal est bien sûr de consommer du lait de chèvre bio qui est une assurance de la qualité du lait, mais aussi du respect de la condition animale. À l’instar des vaches, certaines chèvres passent leur vie sans jamais voir la lumière du jour et sans jamais pouvoir bouger. Si vous ne choisissez pas du lait bio, il est au moins essentiel que le lait provienne d’un élevage de chèvres en plein air.

Comment est composé le lait de chèvre ?

Le lait de chèvre est riche en nutriments essentiels et représente une excellente source de vitamines et de minéraux comme le calcium, le phosphore ou la riboflavine.

Il est également riche en acides gras à chaîne moyenne, un type de graisse saine pour le cœur qui est associé à une multitude de bienfaits très intéressants pour la santé.

Les bienfaits du lait de chèvre et de tous les produits qui en sont issus sont multiples et viennent en complément du plaisir de le déguster sous toutes ses formes.

1. Plus facile à digérer

Alors que la teneur en matières grasses du lait de chèvre et du lait de vache est similaire, les particules de gras du lait de chèvre sont plus petites, ce qui facilite la digestion par notre organisme.

Une fois qu’elle atteint votre estomac, la protéine du lait de chèvre forme un caillé plus mou que le lait de vache. Seulement 2 % du lait de chèvre est caillé, contre environ 10 % dans le lait de vache. Cela aide votre corps à le digérer avec moins d’irritation que pour le lait de vache.

Le lait de chèvre contient également moins de lactose – ou sucre du lait – que le lait de vache. Comme de nombreuses personnes sont intolérantes au lactose ou ont de la difficulté à digérer le lactose présent dans le lait de vache, le lait de chèvre représente une formidable alternative.

2. Moins d’allergènes pour moins d’inflammations

La plupart des personnes intolérantes au lait de vache sont sensibles à l’une des protéines qu’il contient : la caséine A1 qu’elles n’ont pas la capacité de digérer.

De plus, le lait de vache constitue un facteur assez courant d’allergie chez les enfants qui peut persister à l’âge adulte. Il contient plus de 20 allergènes différents (dont la caséine A1) qui peuvent causer des réactions allergiques.

Le problème avec la caséine A1

La caséine A1 est une protéine qui provoque facilement des inflammations chez certaines personnes. Elle contribue aux problèmes gastro-intestinaux comme le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn, les fuites intestinales et la colite.

Elle peut également jouer un rôle dans plusieurs problèmes moins courants, mais tout aussi handicapants, comme l’acné, les maladies auto-immunes et les problèmes de peau de type eczéma.

Excepté les vaches de Jersey et Guernesey, la majorité des vaches d’Europe sont de grosses productrices de caséine A1.

La solution avec la caséine A2 du lait de chèvre

Au contraire, le lait de chèvre qui contient exclusivement de la caséine A2 ne produit aucun de ces effets inflammatoires. Du point de vue des protéines, il est le plus proche du lait maternel humain.

Le lait de chèvre, lorsqu’il est utilisé comme première protéine après l’allaitement, est moins allergène pour les bébés que le lait de vache. Pour les adultes sensibles, le bénéfice sera le même.

3.  La teneur élevée en calcium

Bien que le lait de vache soit souvent présenté comme l’un des principaux aliments riches en calcium, le lait de chèvre est pourtant encore plus riche en minéraux. Il contient environ 33 % de la valeur quotidienne recommandée dans une tasse, contre 28 % dans le lait de vache.

Le calcium est essentiel pour de nombreux aspects de la santé. C’est particulièrement important lorsqu’il s’agit de la santé des os. En fait, plus de 99 % du calcium présent dans notre corps se trouve dans les os et les dents. Il aide à stimuler la masse osseuse et donne aux tissus leur force pour maximiser la solidité des os.

4. La réduction du taux de cholestérol

L’un des principaux bienfaits du lait de chèvre est son effet thérapeutique sur la santé cardiaque. En effet, il a une teneur élevée en acides gras. Le lait de vache contient 30 à 35 % d’acides gras, contre 15 à 20 % dans le lait de vache.

Au lieu d’être stockés sous forme de graisse corporelle, ces acides gras procurent un regain d’énergie qui aide à réduire le cholestérol. Ils peuvent même aider à traiter certaines pathologies comme les maladies coronariennes et les troubles intestinaux.

D’autre part, il aide aussi à augmenter le « bon » taux de cholestérol tout en réduisant les mauvais.

5. Le savon au lait de chèvre favorise l’éclat de la peau

Les acides gras et les triglycérides que l’on trouve dans le lait de chèvre assurent le bon fonctionnement de votre organisme et leurs effets se voient à l’extérieur ! Leurs qualités hydratantes aident à garder la peau douce.

Il a également des niveaux élevés de vitamine A. Celle-ci améliore votre teint, combat l’acné et améliore la santé générale de votre peau.

Comme il a un pH semblable à celui du lait humain, il est absorbé par la peau avec moins d’irritation et aide à tenir les bactéries à distance, d’où le bénéfice pour les personnes ayant tendance à développer des boutons.

L’utilisation de crème et de savon au lait de chèvre est pour cette raison bénéfique pour la peau.

Savon


6. Une meilleure absorption des nutriments

Alors que le lait de chèvre et le lait de vache sont comparables pour leur teneur en minéraux, il est encore gagnant sur le terrain des nutriments.

En effet, les nutriments comme le fer, le calcium, le magnésium et le phosphore sont plus facilement digérés et utilisés par l’organisme dans le lait de chèvre que dans le lait de vache. En raison de la biodisponibilité de ces minéraux, il est également bénéfique pour le traitement des carences nutritionnelles comme l’anémie et la déminéralisation des os.

Il devrait être consommé régulièrement par les personnes souffrant de problèmes de malabsorption, d’anémie, d’ostéoporose ou de traitements prolongés avec des suppléments de fer.

La consommation régulière de lait de chèvre améliore la capacité de l’organisme à utiliser le fer. Il stimule également la régénération de l’hémoglobine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé !!