Les infections urinaires

les infections urinaires, adolescents, adultes, personnes du troisième âge… Il semble que tout le monde est concerné par celles-ci . Elles peuvent survenir à n’importe quel moment de la vie. Ce sont certainement les femmes qui sont les plus touchées. Voici un guide pour apprendre à gérer ses infections parfois angoissantes.  

1-Bien comprendre le fonctionnement de l’appareil urinaire

L’appareil urinaire est composé des reins, de la vessie, de l’urètre et des glandes surrénales. Une meilleure connaissance de l’appareil urinaire permettra d’avoir une idée plus claire des infections urinaires. Les reins ont pour fonction de filtrer le sang et d’y enlever les produits indésirables (excès d’eau, acide urique, sel et autres). Les déchets filtrés vont s’écouler dans les uretères. Puis, ils seront stockés dans la vessie. Lorsque cette dernière est remplie, on va naturellement ressentir le besoin d’aller uriner. De nombreux éléments peuvent agir sur l’appareil urinaire et engendrer des infections urinaires.   

2-Zoom sur les infections urinaires

On présente les infections urinaires comme des pathologies qui touchent l’appareil urinaire. Ces infections touchent surtout les femmes. Cependant, les hommes aussi sont par ces infections pouvant rendre la vie difficile. On distingue plusieurs d’infections urinaires dont la cystite, l’urétrite infectieuse et la pyélonéphrite.

C’est quoi la cystite ?

La cystite est l’une des infections urinaires qui touche en majorité les femmes. Il s’agit d’une inflammation ou une infection des voies urinaires. Elle est reconnaissable par 3 symptômes principaux. Tout d’abord, la personne atteinte ressent des douleurs en urinant. Elle éprouve également de fréquentes envies d’uriner. Enfin, on peut constater la présence de sang dans l’urine. Toutefois, il faut préciser que les symptômes peuvent varier en fonction de chaque femme.

La cystite est provoquée par une bactérie du nom de « Escherichia Coli » ou encore « E-coli ». Cette bactérie vie dans le gros intestin où il est bénéfique à l’homme. En fait, elle n’est pas dangereuse à cet endroit. Mais lorsque la bactérie entre en contact avec l’appareil urinaire, elle va provoquer des dégâts plus ou moins graves.

E-coli aime les milieux acides, c’est pourquoi la bactérie se développe aisément au niveau du méat urétral. Si la cystite est fréquente chez les femmes, c’est à cause de leur morphologie. En fait, cela est dû à la proximité des orifices anal, vaginal et urétral. Ainsi, les bactéries sont transmises facilement de l’un à l’autre. Lorsque l’E-coli évolue jusqu’à atteindre les reins, il provoque une pyélonéphrite.         

Que savoir de la pyélonéphrite ?

Cette affection survient lorsque les bactéries parviennent au rein. Elles vont provoquer une inflammation au niveau du rein ou bassinet. Cette infection doit être prise au sérieux. Elle peut provoquer de fortes fièvres et des lésions irréparables au sein de l’urine.

L’urétrite infectieuse

On parle d’urétrite infectieuse lorsqu’une infection s’attaque au méat urinaire. Cela est induit par une infection sexuellement transmissible (IST). Des bactéries responsables de l’urétrite infectieuse : gonocoque et chlamydia.

Les symptômes les plus fréquents

Les manifestations les plus courantes sont des douleurs ou des brûlures que vous ressentir au cours de la miction. Il y a les fréquentes envies d’uriner, que ce soit le jour ou la nuit. On peut ressentir une pesanteur dans le ventre. Ainsi que des urines troubles ayant des odeurs désagréables. Sans oublier des traces de sang que l’on peut observer dans les urines.   

3-Comment traiter les infections urinaires ?

Il y a plusieurs années, les personnes victimes de cystite devaient se contenter de souffrir dans leur coin par manque de traitement efficace. Aujourd’hui, il est possible de traiter les infections urinaires grâce à des médicaments ayant fait leurs preuves.

Quel spécialiste consulter pour un traitement ?

Dans un premier temps, on peut se rendre au cabinet d’un médecin généraliste. La consultation est basée sur un interrogatoire du patient et sur des examens. Il va procéder à un examen de l’urine si cela est nécessaire. L’examen révélera la présence de bactéries et de globules blancs dans l’urine du sujet atteint. Dans certains cas, le médecin généraliste orientera le patient vers un urologue. De qui s’agit-il ?

Un urologue est le spécialiste qui traite les problèmes de l’appareil urinaire. Il saura apporter des réponses claires et précises afin de lever tous vos doutes.    

Des traitements adaptés à chaque cas

Plus une infection urinaire est décelée tôt, plus on a des chances de guérir mieux. Il convient donc de soigner une infection urinaire le plus rapidement possible. Cela évite que l’infection parvienne aux reins. Dans ces conditions, elle devient plus difficile à guérir. La consultation rapide est donc primordiale. Lorsqu’il s’agit d’une infection urinaire bénigne, le médecin prescrira des antibiotiques qui devraient être pris selon les consignes de celui-ci jusqu’au terme du traitement.

Des conseils pour éviter les infections urinaires

De mauvaises habitudes peuvent laisser la porte ouverte aux infections urinaires. Raison pour laquelle ces consignes, qui suivent, peuvent vous aider à prévenir les infections urinaires. De ce fait, il est nécessaire de laver la région vaginale avant et après chaque rapport sexuel. Faites aussi attention à ce que vous mettez comme slip.

De préférence, optez pour des slips en coton. Le nylon est déconseillé parce qu’il augmente la chaleur, ce qui est un terrain favorable au développement des bactéries. Par ailleurs, évitez de porter les collants et les pantalons trop serrés même si la mode l’exige le plus souvent. Dans les toilettes, essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière.

De nombreuses périodes dans la vie d’une femme peuvent déclencher des crises de cystites. C’est le cas quand l’urètre et le méat urinaire sont meurtris par des rapports sexuels fréquents ou des manipulations manuelles maladroites. A l’accouchement, une inflammation peut provenir des points de suture.

Quoi faire pendant une crise ?

De petits trucs peuvent aider à obtenir un soulagement. Vous pouvez prendre une cuillère à café de bicarbonate de soude diluée dans de l’eau. On pourra aussi prendre des comprimés analgésiques. D’un autre côté, n’hésitez pas à placer sur votre vulve une simple serviette humide chaude. Évitez les aliments contenant assez de sucre raffiné ou d’amidon. Ne buvez pas d’alcool.        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé !!